28 oct. 2012

Tais-toi et meurs par Alain Mabanckou


_____________________________________________________________________________________

Mon avis :

Tais-toi et meurs ! Je ne sais pas vous mais moi j'ai tout de suite accroché avec ce titre très intrigant. C'est en partie pour ça que j'ai voulu lire ce livre. J'ai eu cette occasion grâce à Gilles Paris que je remercie énormément pour cet envoi. J'ai apprécié cette lecture même si j'ai trouvé des passages inintéressants, des longueurs qui ont fait de ce livre une petite déception.

Quittant le Congo, Julien Makambo arrive en France sous le nom de José Montfort. Il est accueilli à Paris par Pedro, figure de proue du milieu congolais de la capitale. Sapeur à la pointe des tendances et "homme d'affaires" au bras long, Pedro prend Julien sous son aile et l'initie au monde des combines souterraines. Les affaires tournent, Julien a la vie belle et festive, jusqu'à ce vendredi 13 maudit, où il se retrouve malgré lui mêlé à la défenestration d'une jeune femme.
En prison, il écrit son histoire, celle d'un jeune homme confronté à son destin : Makambo en lingala signifie "les ennuis". Et face aux ennuis, une règle d'or règne ici en maître : Tais-toi et meurs.

Le personnage principal, José est très intéressant et attachant même s'il est d'une naïveté pas croyable. Je me demande vraiment comment il fait pour ne pas voir ce qui se trame derrière lui, c'est tellement flagrant. En outre, c'est un personnage que l'on aime suivre, qui égaille notre curiosité (du moins, la mienne) et on prend plaisir à le lire, puisque ce livre, c'est le récit que nous livre José sur une partie de sa vie, sur son histoire. Les autres personnages ne m'ont vraiment pas marqué, je ne me souviens quasiment d'aucun nom. Le seul personnage que je pourrais restituer dans l'histoire serait Pedro, car il y tient une place importante avec José. Mais voilà, Pedro est un personnage vraiment détestable qui ne pense qu'à sa poire, en le suivant, on remarque tout de suite qu'il a un mauvais fond et qu'il n'est ici que pour faire de José un " pion ".

L'histoire aurait pu être très intéressante, je ne dirais pas qu'elle ne l'a pas était car ça serait mentir ! Mais je m'attendais à tellement mieux, quelque chose d'énorme en prévision de la quatrième de couverture et voilà que je me retrouve avec une histoire prévisible du début à la fin et une intrigue sans suspens et redondante. Je ne peux pas nier que l'auteur à une belle écriture, il narre véritablement bien la "cavale" de son personnage. Malgré tout, la plupart des passages étaient ennuyants et sans intérêt. Sur un livre de 221 pages, s'ennuyer les trois quarts du temps ça annonce bien la couleur. Attention, ce n'est que mon avis personnel et ça n'engage que moi.

En fin de compte, l'histoire est sympathique malgré l'ennui constant que j'ai pu ressentir lors de ma lecture. Il faut dire que ça ne casse pas quatre pattes à un canard. Je suis déçu mais j'ai tout de même apprécier cette lecture qui reste quelque chose de simplet et agréable. Je suis heureux d'avoir pu découvrir cet auteur, je retenterais surement l'expérience car malgré ma déception au niveau de l'histoire, j'ai beaucoup aimé son style d'écriture.

3 commentaires:

  1. Eh bien c'est un avis assez mitigé. Moi j'avoue que le titre ne m'accroche même pas dès le début donc je ne pense pas lire ce livre.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien lire tes avis, parce que tu es toujours très franc et c'est cool! C'est de plus en plus rare... En plus c'est détaillé et justifié, alors que demander de plus? :)
    Je ne pense pas le lire, mais tu as raison, la couverture et surtout le titre ont ce qu'il faut pour attirer l'attention!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne pense lire ce livre , l'histoire ne me tente pas du tout

    RépondreSupprimer