31 oct. 2012

Vertiges Mortels par Neal Baer et Jonathan Greene

_____________________________________________________________________________________

Mon avis :

Etant un grand adepte de la série télévisée New York Unité Spéciale, je ne pouvais pas passer à côté du livre qu'on écrit les scénaristes de cette excellente série policière. D'autre part, j'étais vraiment intéressé par ce roman car le protagoniste principal est une femme ! Dans ce genre littéraire, c'est assez rare et j'avais bien envie de découvrir cette "enquête" d'un point de vue féminin. Quelle fut ma joie quand un beau matin j'ai trouvé Vertiges Mortels dans ma boite-aux-lettres, je remercie énormément Gilles Paris pour cet envoi. Évidemment, aussitôt reçu, aussitôt lu et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié. Un bon thriller dans le genre qui mérite d'être lu !

Claire Waters est une jeune psychiatre spécialisée en médecine légale, passionnée par son métier. Hantée par un événement traumatisant de son enfance – le kidnapping de sa meilleure amie devant ses yeux à l'âge de huit ans – Claire a toujours été attirée par les patients dits incurables, ceux qui semblent n'avoir ni conscience ni peur. Elle accepte de rejoindre le programme mis en place par le célèbre docteur Paul Curtin au centre pénitencier de Rikers Island, l'une des plus grandes institutions psychiatriques des États-Unis. Dès son premier jour, et comme pour tester ses capacités, le docteur Curtin lui demande d'interroger un certain Todd Quimby afin de déterminer s'il est apte à retourner à la vie civile. Détenu à l'esprit dérangé, dont le beau visage enfantin dissimule une histoire sordide de dysfonctionnement et de mauvais traitements, Quimby réveille chez Claire quelque chose qu'elle préférerait ne pas affronter. Elle donne alors un peu trop rapidement un avis favorable à la sortie de Quimby. Quelques nuits plus tard, l'homme l'appelle chez elle en lui expliquant que ses pulsions le reprennent. Le lendemain matin, Claire apprend qu'une jeune prostituée blonde a été retrouvée morte à Times Square, étranglée avec une corde et les yeux brûlés à l'acide.
Elle se rend aussitôt au commissariat pour raconter ce qu'elle sait et se retrouve devant l'inspecteur Nick Lawler. Tout d'abord soupçonneux à l'égard de la jeune femme, il comprend vite que les informations qu'elle vient lui apporter sont sûrement d'une importance capitale. Une course contre la montre s'engage alors contre Todd Quimby...

On se retrouve avec un personnage principal vraiment attachant. Claire est à la fois intéressante, intrigante, courageuse, pleine de surprise et je pourrais continuer cette liste de qualités mais je préfère m'arrêter là, vous le verrez bien assez tôt si vous décidez de lire Vertiges Mortels. On s'attache très vite à elle car on connait une grande partie de sa vie, entre autre, le kidnapping de sa meilleure amie quand elle était enfant. D'une part on l'a suit dans l'enquête qui la lie à Todd Quimby mais on l'a suit aussi dans ses recherches pour retrouver sa meilleure-amie, pour comprendre ce qu'il s'est réellement passer. C'est en quelque sorte un livre à double enquête auquel j'ai pris un énorme plaisir à la lecture. J'aime les personnages de ce roman car ils sont passionnants et recherchés et ça devient de plus en plus rare !

L'histoire est très prenante, c'est haletant et on n'a pas le temps de s'ennuyer. On aborde l'enquête sur Todd Quimby très rapidement, les meurtres s'enchaînent à une allure incroyable et je le regrette un peu. En effet, on n'a pas le temps de s'attarder sur le mort, d'en savoir plus sur lui, sur ce qu'il lui est arrivé. On est directement envoyé sur un autre meurtre sans aucune explication, c'est assez frustrant.. En revanche, l'enquête sur le passé de Claire est vraiment bien exploitée, on assiste à toutes les recherches, on a beaucoup d'informations et c'est vraiment génial car on en sait au temps que Claire, la principale intéressée ! C'est une bonne intrigue même si elle n'est pas révolutionnaire dans le genre. Une très bonne chute à laquelle on ne s'attend pas. Malgré ses 369, j'en redemande encore. Le duo Neal Baer et Jonathan Greene marche vraiment bien, que ce soit à l'écran ou sur papier.

Je vous conseille ce livre car c'est une bonne dose d'adrénaline même si les meurtres s'enchaînent trop vite à mon goût. Si jamais ce duo d'auteurs renouvelle l'expérience écrite, je me laisserais vraisemblablement tenter.

2 commentaires:

  1. Il me tenterait bien, même si mon coeur va sûrement me faire un procès xD

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout mais il me tente bien

    RépondreSupprimer