31 mai 2013

Je vous écris du Vel d'Hiv, les lettres retrouvées par Karen Taieb


Editions J'ai lu
5.60 €
Historique Témoignage
217 pages

Réunies ici pour la première fois, quinze précieuses lettres écrites du Vél' d'Hiv nous plongent avec une très forte émotion dans la réalité vécue de la déportation.
Les 16 et 17 juillet 1942, 4 500 policiers sont mobilisés pour réaliser la plus grande rafle à l'encontre des Juifs jamais organisée dans Paris et sa banlieue. 12 884 personnes sont arrêtées : 3 031 hommes, 5802 femmes et 4051 enfants. Les individus ou familles sans enfants seront dirigés sur le camp de Drancy, les autres, avec enfants, vers le Vélodrome d'Hiver. Dans ce lieu, jusque-là temple du sport, des milliers de personnes vont tenter de survivre pendant plusieurs jours. Les 6 000 Juifs envoyés à Drancy seront déportés rapidement, ceux du Vel' d'Hiv sont transférés dans les camps du Loiret, de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. Le 22 juillet, soit six jours après le début de la rafle, le Vel' d'Hiv a été entièrement évacué.
On parle beaucoup et souvent de la rafle du Vel' d'Hiv. Mais à y regarder de plus près, on ne sait pas grand chose. Seuls une photo, quelques documents et des lettres disent la violence de l'arrestation, les conditions dramatiques de l'enfermement, la faim, les maladies, le bruit, les odeurs... À travers eux on a découvert l'enfer du Vél' d'Hiv. Ces lettres, ce sont quelques mots jetés à la hâte sur un bout de papier, remis à des mains complaisantes. Pour plus de 8 000 personnes internées au Vél' d'Hiv, moins de vingt lettres ont été retrouvées.
Pour la plupart inédites, elles étaient conservées aux archives du Mémorial de la Shoah. Pour la première fois, les voici rassemblées et publiées dans cet ouvrage. Toutes sont clandestines puisque qu'aucune correspondance n'était autorisée.
Ces lettres sont terrifiantes de vérité, de détails. Mais elles constituent aussi malheureusement seulement le point de départ de l'horreur puisque, à une exception près, toutes les personnes dont nous reproduisons les lettres dans ce volume vont être assassinées dans les camps de la mort. En dehors de ces quelques mots tracés de leur main, il ne reste pas grand-chose d'eux.

________________________________________________________________________________________

Mon avis :

J'ai découvert ce livre il y a un bon moment de cela lorsque Claudia de Lecture-de-livre en avait fait un avis plutôt élogieux. Il était arrivé dans ma PAL très vite mais c'est vrai qu'il y est resté un bon moment car ce n'est pas mon genre de lecture habituelle et j'avais une certaine appréhension, j'ai eu l'occasion de l'y sortir grâce au challenge Erenella et Aline aux pays des Mille et un livres. Et je dois dire que j'en suis plutôt ravie. J'ai apprécié ma lecture même si, quelques fois, je m'attendais à quelque chose d'un peu plus touchant..

On retrouve dans ce recueil 18 lettres de Juifs qui ont été arrêté lors de la rafle du Vel d'Hiv, ils y livrent leurs vies à l'intérieur du vélodrome, c'est très touchant même si certaines tournures de phrases m'ont laissé de marbre, c'était beaucoup trop sec pour m'émouvoir. Cependant, la grande majorité a fait son effet et je pense que lire ce recueil sur du Yiruma, ce n'était pas une très bonne idée, j'étais tout triste. Ce qu'ils subissent, c'est affreux même si certains ont eu la chance d'être un peu mieux traités, cela reste vraiment standard, un bout de pain et cela en est fini. La lettre qui m'a le plus touché c'est celle de Clara Garnek car tout l'amour qu'elle porte à sa famille se ressent dans ses mots. J'ai ressenti un maelström d'émotions lors de la lecture de cette petite lettre qui ne manque pas de style, en passant par la pitié, la révolte et pour finir la tristesse, cette lettre est extrêmement touchante.

De plus, de voir que des enfants, pour la plupart très jeunes, faisaient partie de cette arrestation m'a beaucoup ému. J'en suis resté pantois car je ne m'attendais pas à ça. Je pensais que cela arrivait plus tard dans l'Histoire. J'ai eu l'occasion de découvrir que ces petites personnes étaient souvent les plus fortes mentalement, c'est surprenant et encore plus touchant.

Je félicite grandement Karen Taieb ainsi que ses compatriotes car je ne pense pas qu'elle a récolté tout ce contenu seul pour ce travail laborieux, ce travail fou qu'elle a fourni pour nous pondre ce magnifique recueil. Le fait qu'on est à la fois la version originale de la lettre et à la fois la version retranscrite pour faciliter la lecture est absolument génial, je trouve ça extrêmement sympathique. Ce qui m'a aussi beaucoup plu c'est le fait qu'il y est une petite "biographie" sur chaque personne/famille concernée.

Le livre est d'ailleurs très bien fourni, on peut y retrouver les lettres originales, des photos (sur papier glacé, c'est génial), ainsi qu'une annexe où on peut retrouver des images, des dossiers concernant la rafle, des témoignages, une bibliographie, une filmographie... Pour 5.60€, c'est hallucinant.

Pour finir, un grand bravo à Tatiana de Rosnay qui est à l'origine de la préface de Je vous écris du Vel d'Hiv, c'est vraiment ce que j'ai préféré dans ce recueil. J'ai adoré son style, sa façon de raconter les faits. Cela ne fait que 5 pages à tout cassé mais ces 5 pages donnent une nouvelle dimension à cette histoire. Et comme le dit si bien cette auteure " Ces dix-huit lettres sont tout ce qui nous reste, Tout ce qui nous reste de l'abomination du Vél d'Hiv. ". Cela me donne envie d'une chose, me jeter le plus vite possible sur Elle s'appelait Sarah de madame de Rosnay qui attend patiemment dans ma PAL et j'espère bien aimé au temps que sa préface ! 

En bref, très bon recueil que je vous conseille chaudement, très bien fourni et touchant, c'est un livre à lire absolument. On y ressent toute la misère et l'horreur de la rafle du Vél d'Hiv.

Principe

" Nous sommes très malheureux. A chaque instant, il y a de nouveaux malades, il y a des femmes enceintes, des aveugles... nous couchons par terre. " [Extrait de la lettre de Clara Garnek]

1 commentaire:

  1. Je ne suis pas non plus une adepte de ce genre mais après avoir lu l'avis de Claudia je l'avais rajouté sur ma wish-list. Je pense vraiment me l'acheter dans pas longtemps.

    RépondreSupprimer