11 mai 2013

Mouche' par Marie Lebey


Editions Léo Scheer
18 €
Contemporain
125 pages


Marie Lebey esquisse une caricature de sa mère, légèrement ridicule, avec son côté Madame Verdurin pour qui l’art et la beauté sont partout, sauf chez sa fille qu’elle ne voit pas. Elle va jusqu’à moquer ses origines belges dont Baudelaire dresse le portrait au vitriol dans Pauvre Belgique? !
Après la mort de son mari et de sa fille aînée, Mouche’ a un peu perdu la raison et enfermé sa fille dans un musée peuplé des fantômes de ses ancêtres et de ses écrivains fétiches. Pour lui échapper, celle-ci n’avait pas d’autre issue que de devenir une femme, belle et séduisante, captant le regard des hommes dans le seul but d’exister enfin aux yeux de quelqu’un. Avec tendre ironie, originalité, et cette drôlerie qui la caractérise, dont on comprend la source, Marie Lebey raconte l’histoire de sa relation avec cette femme, mais sans jamais régler ses comptes, bien au contraire? : Mouche’ est une véritable lettre d’amour.

________________________________________________________________________________________

Mon avis :

J'avoue être perplexe par rapport à ce livre, je suis très mitigé. J'avais vraiment envie de le découvrir car je trouvais le titre vraiment sympathique et le genre de ce livre m'était encore inconnu. En effet, c'est à la fois un livre contemporain mais au vu du résumé, je pense pouvoir dire qu'il y a une part de réalité et donc d'autobiographie. Voilà donc mon premier saut dans ce genre assez spécial et je dois dire que je suis sceptique, je ne pense pas que ce soit un genre qui me convient. En revanche, j'ai apprécié cette lecture car certains passages m'ont fait sourire et j'ai trouvé cette "lettre d'amour" vraiment touchante malgré que ce que dit Marie Lebey ne soit pas toujours très doux.

Je dois bien avouer que je suis souvent resté spectateur face aux scènes censées être touchantes. Malgré tout, certaines scènes m'ont touché et j'ai perçu une certaine amertume dans les propos de Marie Lebey. Elle raconte dans ce livre ses relations avec sa mère qui sont plutôt difficiles. Au début elle ne comprend pas pourquoi elle est triste de la mort de sa mère car elles n'étaient vraiment pas proches mais c'est tout de même sa mère et ça le restera pour toujours. Sa mère ne la voyait pas, Marie est donc devenu une femme plus vite que prévu, une séductrice faisant tourné une multitude de têtes. C'est ce qui fait ce qu'elle est aujourd'hui. Son histoire est très touchante mais celle-ci ne m'a attendrie que très peu, et cela est bien dommage et ça m'attriste car c'est l'histoire de Marie Lebey, sa vraie histoire et ce n'est pas tout rose, elle a perdu son père, sa sœur et maintenant sa mère.

J'ai l'impression d'être un monstre, moi pourtant très émotif, pourquoi cette tragique histoire ne me touche pas plus que ça ? Je ne serais vous le dire mais je pense que la petitesse de l'histoire y est pour beaucoup. En 125 pages je n'ai pas vraiment eu l'occasion de m'attacher, c'est beaucoup troc court, je pense qu'avec une centaine de pages de plus, ça l'aurait fait. Après tout, je juge mais ce n'est que ma première immersion dans le genre très spécial qu'est le contemporain réaliste?? Je ne suis donc pas le plus apte pour vous conseillez mais je pense que justement, le fait que mon avis ne soit pas influencé par d'autres livres du genre peut être intéressant !

Cette lettre d'amour est assez spéciale car c'est sur une touche humoristique, et pour moi, amour ne rime pas avec humour, enfin, vous me comprenez ! Certaines fois c'est aussi noir, Marie Lebey se moque de ses origines belges et elle ne fait pas ça très gentiment ! Un point négatif : il n'y a aucun dialogue, c'est vraiment très déroutant. Toutefois, j'ai apprécié le style de l'auteur, malgré qu'au début, j'ai eu du mal à m'immiscer dans l'histoire car les phrases sont vraiment très longues mais cette sensation de gêne a très vite disparu et j'ai pris plaisir à lire Marie Lebey, elle écrit très bien et il y a une touche de poésie qui m'a séduit. Malheureusement, ça n'en reste pas moins une petite déception. Je n'ai pas accroché à ce genre de lecture qui, pour l'instant, n'est pas fait pour moi. Je réitérerais l'expérience témoignage sans problème mais ça ne sera pas pour maintenant !

Avant de conclure cet avis, j'aimerais parler du prix de ce roman que je trouve abusais. 18 euros pour un livre de 125 pages et sans réel couverture, c'est carrément n'importe quoi ! Surtout en sachant que le format est plus proche du poche ! Je ne comprends vraiment pas ce prix ? Si quelqu'un a une explication, je suis preneur.

Je conseille cette lecture aux lecteurs habitués à ce genre car il pourrait plaire, mais pour ceux qui, comme moi, n'en ont jamais lu, je pense que le mieux à faire et de passer son tour et d'en choisir un autre plus accessible que ce soit niveau histoire et émotion mais surtout niveau prix..

Je remercie Gilles Paris pour cet envoi, celui-ci m'a permis cette découverte, qu'elle soit bonne ou mauvaise.


3 commentaires:

  1. Moi aussi, je l'ai (très) peu apprécié...

    RépondreSupprimer
  2. J'en ai beaucoup entendu parler mais voilà je ne suis pas du tout attirée par ce roman. Enfin le genre en général ne me tente pas beaucoup non plus.

    RépondreSupprimer