23 juil. 2013

VIII par Harriet Castor


Editions MA, collection Pôle roman
19.90 €
Historique
420 pages

VIII retrace la vie de Hal, un jeune guerrier beau et talentueux, convaincu d’avoir été élu pour guider son peuple. Mais les fantômes d’un violent passé familial viennent le hanter, jusqu’à le transformer, dès son accession au trône, en un meurtrier doté d’une cruauté sans fin… le roi Henry VIII.
________________________________________________________________________________________

Mon avis :

Nouveau roman des éditions MA, cela signifie évidemment nouvel arrivant dans mes étagères. Malheureusement, et à mon grand damne, c'est ma première vraie déception de cette édition que j'affectionne tant ! Une intrigue quasi inexistante, des longueurs plutôt barbantes, j'ai eu de mal lors de ma lecture. Je suis vraiment ravie de l'avoir terminé car j'ai pensé plusieurs fois à abandonner...

J'ai tout d'abord eu beaucoup de mal avec le personnage principal, Hal, ce futur roi surtout connu pour avoir fait assassiner.. la quasi totalité de ses femmes, il faut le dire. Je n'ai pas sur le cerner, au tout début, la partie où il est enfant, j'ai beaucoup apprécié le personnage. Il était touchant, j'avais envie d'en savoir plus sur lui mais.. plus tard, lorsqu'on le retrouve en adulte, c'est juste plus possible, il est imbu de sa personne, machiavélique, psychorigide, insupportable à suivre !!! Cela ne m'arrive pas souvent de ne pas aimer un personnage principal mais là, ce n'est pas possible de le supporter, du moins, de mon point de vue !

Pour ce qui est des personnages secondaires, il y en a beaucoup trop à mon goût. Dans certains romans comme Une place à prendre de JK Rowling, ça ne m'a pas dérangé, je n'ai eu aucun problème à différencier les personnages mais avec VIII, ça ne l'a pas fait.. Pour moi, la grande majorité était inutile. On voyait les noms passés et.. c'est presque tout, de petites informations sur certains personnages étaient glissées par-ci par là, mais ce n'était pas assez approfondi donc inutile. J'aurais aimé en savoir plus sur eux, qu'ils aient une place un tout petit peu plus importante car à n'entendre parler que d'Henry VIII...  j'ai saturé et je pense que c'est en grande partie la cause de ma déception !!

Au niveau de l'histoire, je n'ai pas grand-chose à dire. L'idée était là, suivre Hal de son enfance jusqu'à sa montée sur le trône était originale, sachant que je ne savais rien de rien sur ce roi pourtant très célèbre. Ma lecture étant finie, je ne peux pas dire que j'en ai appris des masses sur celui-ci malgré le pavé qu'a pondu Harriet Castor.. On tourne en rond, les mêmes événements se produisent et se reproduisent, ça en devenait lassant. Des alliances qui se lient et se délient, des nouvelles femmes pour Hal qui ne restent pas bien longtemps. Il n'y a rien d'exceptionnel malheureusement. Le fin mot de l'histoire est vraiment ce que j'ai préféré, j'ai été surpris par celui-ci, c'est vrai que je n'aurais jamais pensée à cette fin. Malgré qu'elle soit géniale et qu'elle m'a plu, elle est assez étrange.

Le style de l'auteur est plutôt agréable malgré qu'il soit lourd. Le fait est que le contexte historique est présent et vraiment sympathique, une bonne partie des faits marquants du XVIe siècle sont retranscrits et c'est un plus pour le côté historique du bouquin. Je ne sais trop quoi penser d'Harriet Castor car je n'ai pas apprécié ses personnages et l'histoire de VIII mais le côté historique m'a bien plu, je ne sais donc pas si je retenterai l'expérience à l'avenir.

Je remercie Gilles Paris pour cet envoi, celui-ci m'a permis cette découverte, qu'elle soit bonne ou mauvaise.


" - Restez en arrière Sire, je vous en prie. Le Conseil ne consentira jamais que vous meniez l'assaut.
- Qu'ils aillent au diable. Je veux conduire mes hommes..
- Hal, il s'agit simplement d'empêcher les français de ravitailler la ville. Est-ce que tu veux réellement risquer ta vie pour une tranche de jambon ? "

2 commentaires:

  1. Je dois dire que je ne suis que moyennement tentée :(

    RépondreSupprimer
  2. J'étais assez tentée à sa sortie. Découvrir henry VIII sous un autre jour, retrouver le cadre historique que j'aime ça me plaisait. Mais depuis j'ai vu des chroniques plutôt mauvaises dessus comme la tienne donc je passe mon tour.

    RépondreSupprimer