26 sept. 2013

Juste une ombre par Karine Giebel


Editions Fleuve Noir
20 € (DISPONIBLE EN POCHE)
Thriller
501 pages

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard... Tu commandes ? Apprends l'obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence...

________________________________________________________________________________________

Mon avis :

Comment vous expliquer le coup de cœur que j'ai eu pour Juste une Ombre? Cela va être difficile tellement j'ai apprécié. C'était mon premier Giebel et je suis totalement convaincu. Karine Giebel est sans conteste l'un des meilleurs auteurs français tout genres confondus. Elle est auteure de thriller et pour le moment, Juste une Ombre est le meilleur que j'ai pu lire.

On suit Cloé, une héroïne tellement attachante de part son histoire personnelle - Je cite par exemple l'événement effroyable qui a changé la vie de sa famille, et particulièrement celle de sa petite soeur -. Elle sent et sait qu'elle est suivie mais quasi personne ne la croit, tous pense qu'elle est folle. Il y a de quoi c'est sur, mais elle n'a aucun soutien. Que ce soit par son petit copain ou sa meilleure-amie. S'installe donc une sorte d'empathie envers cette héroïne. Une seule autre personne l'a croit, et c'est ici qu'on découvre le deuxième personnage principal de l'histoire, Alexandre Gomez, ce policier antipathique très intrigant. C'est un personnage à deux faces. C'est un homme très dur avec ses collègues et il change du tout au tout au sein de son foyer. C'est deux personnages que j'ai adoré suivre.

L'histoire est excellente, il y a une bonne trame. Cloé est épiée mais l'épieur ne laisse aucune trace, pas même une trace de poussière ou bien même un brin d'ADN. C'est comme s'il n'existait pas. Cloé va en faire les frais plusieurs fois, lorsqu'elle appelle la police et qu'ils ne trouvent rien à son domicile, lorsqu'elle veut expliquer son histoire à sa famille... Ils lui conseillent tous de se reposer, mais nous, lecteurs, savons pertinemment que ce rôdeur existe vraiment. Et ça rend la chose encore plus effrayante puisque personne n'est là pour la protéger, mais ça c'était avant qu'arrive Alexandre. Et ça m'a fait du bien car j'angoissais à moooort. Malheureusement, ça ne va pas empêcher monsieur x de persécuter Cloé. D'un côté c'est génial car c'est dans ce jeu du chat et de la souris que repose l'histoire. Le frisson est garanti et c'est tellement bon. On n'a pas le temps de s'ennuyer car on va de surprise en surprise, on apprend constamment quelque chose d'utile pour la suite.. C'est très rythmé. THE révélation qui est l'identité de monsieur x est SURPRENANTE, je ne m'y attendais pas du tout et je ne comprends toujours pas. Karine Giebel est très très forte pour manipuler les lecteurs. C'est incroyable. Je suis tombé amoureux de son écriture noire.

Je ne sais comment vous expliquer la sensation que j'ai ressenti en refermant ce livre. La fin est tellement triste mais elle redonne espoir pour une possible fin meilleure. J'espère de tout coeur une suite pour justement voir l'évolution de cette fin ouverte même si je n'y crois pas trop, malheureusement. Mon imagination va devoir faire son boulot, même si jamais, au grand jamais ça ne sera aussi bien qu'une possible suite écrite par Giebel.

Je pense que vous avez compris, Juste une Ombre est un gros coup de coeur. Je l'ai lu début juillet et je m'en souviens encore très bien. C'est vraiment une excellente lecture, vous ne pouvez pas passer à côté. De plus, le livre est disponible en poche donc.. fonceeeeeeeeeez. Je l'ai lu dans le cadre du mois de Karine Giebel sur Bookenstock et je ne le regrette pas une seconde, merci les filles !




" La mort n'est pas une fille facile. Elle se refuse à ceux qui la veulent, se donne à ceux qui la repoussent. "

3 commentaires:

  1. ravie que tu aies autant apprécié ta lecture Damien! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Super ton avis... Je le note avec plaisir :-)

    RépondreSupprimer
  3. Celi la, je l'ai lu. Mon premier Giebel également et je l'ai apprécié tout ayant que toi. Dommage que nous n'en ayons pas parlé hier…ce sera pour la prochaine fois.

    RépondreSupprimer