28 avr. 2014

Je suis sa fille par Benoit Minville


Editions Sarbacane, collection Exprim'
14.90 €
Jeunesse
253 pages

C'est l'histoire de Joan, qui a été élevée par son père sur fond de hard rock et de westerns. C'est l'histoire du père de Joan, un visage de plus écrasé par le Grand Capital. C'est l'histoire de Hugo, le meilleur ami de Joan, qui décide de l'accompagner pour quand elle hurle : Il faut que ça change ! Je veux que ça s'arrête ! On va tuer le Grand Patron ! Deux ados embarqués dans un road-trip ébouriffant, sur la N7 direction Nice... Ils ne savent pas ce qui les attend. L'aventure. L'amour. Les rencontres. Fuck la crise, vive la vie.
________________________________________________________________________________________


Mon avis :

Voici le temps de vous chroniquer le deuxième roman Exprim' que j'ai lu. Le deuxième, et le meilleur à ce jour, de loin. Je suis sa fille était un livre qui me tentait énormément, de par les avis très élogieux que j'ai pu entendre, mais surtout pour le résumé. En revanche, je trouve la couverture.. pas très jolie, mais si le reste me plait, ça n'a pas d'importance. Malheureusement, c'est ce que la plupart des gens regardent pour choisir un livre, et c'est bien dommage. Car, à mon avis, cette couverture dessert au roman. Le contenu est fabuleux, c'est une ode à la révolte, "Fuck la crise, vive la vie."

Les personnages sont vraiment attachants, Joan est très touchante. Elle veut tuer le Grand Patron, ce grand patron qui a détruit la vie de son père. C'est une histoire de vengeance. Vengeance qui l'embarquera dans un road trip avec son meilleur ami Hugo, qui ferait tout pour elle, tout pour la rendre heureuse. Road trip qui permettra notamment la rencontre d'un nouveau personnage, Blanche, qui contera beaucoup pour Joan et Hugo, elle sera leur soutien. Aussi, j'ai beaucoup aimé le personnage de Vasco, frère d'Hugo, racaille au cœur tendre

J'ai trouvé l'histoire géniale. La vengeance est légitime, mais peut parfois  faire perdre le contrôle à des adolescents qui sortent tout juste de l'enfance. Joan en est l'exemple, son projet est horrible, mais ses convictions, son récit, sa version de l'histoire, nous fait l'accepter. On en vient à la soutenir, grâce à la force de ses mots. Ce fut facile pour moi de m'identifier aux personnages de Je suis sa fille, j'ai le même âge, je suis confronté aux mêmes problèmes (les mêmes problèmes de l'adolescence, j'entends).. Le parcours des personnages fut difficile, semé d'impasses et de désagréments qui donnent un côté encore plus réel à cette histoire. Car parfois, j'en étais à penser que cela ne pouvait pas arriver, ces deux jeunes gens partent dans un road trip, et ils ne font face à aucune barrière.


J'ai pris part à la révolte de Joan et Hugo, peut-être trop, je me suis senti tellement investi, qu'à la fin de ce roman, j'étais totalement K.O. En parlant de la fin du roman, elle est parfaite, elle conclut excellemment bien l'histoire, c'est une fin pleine d'émotions. Difficile à lire, mais très belle. J'ai totalement adoré l'écriture de Benoît Minville, il a un talent pour l'écriture, c'est indéniable ! Il fait rire, il fait pleurer, il fait rêver.. Ce n'est que le premier roman de l'auteur, cela promet. J'espère que le prochain est pour bientôt.

Cette lecture fut donc un coup de cœur. Je suis sa fille porte un message fort, il fait réfléchir. Un roman que je conseille à tous. Il m'a fait passer par une ribambelle d'émotions. Je pense pouvoir dire qu'il m'a changé. À lire et à relire, pour l'histoire, pour les personnages, et la si belle plume de Benoît Minville. Je remercie les éditions Sarbacane pour cette lecture merveilleuse.



" Joanny, faut pas tout gâcher, d'accord ? Je veux pas ça, je pourrais pas le supporter. Vous êtes devenus en si peu de temps une des rares lumières dans mon monde tout gris. Ça existe, on le sait toutes les deux qu'il y a des raisons d'espérer. On écrira ce qu'on veut, on est livres."

4 commentaires:

  1. Ouuuuuuh tu me donnes envie toi !

    RépondreSupprimer
  2. Ton avis est vraiment très très bon. Je note. C'est une belle découverte que je fais grâce à toi.
    Cette collection me tente beaucoup. Je n'ai lu que le monde de Charlie que j'avais adoré. Mais il y a deux trois autres titres qui me font de l’œil. Les histoires qu'ils éditent ont toujours l'air forte avec des intrigues qui sortent de l'ordinaire.

    RépondreSupprimer
  3. Il a l'air superbe ! Et c'est dommage pour la couverture, en effet, elle n'attire pas vraiment le regard. C'est fou comme ça peut desservir un livre alors que c'est si subjectif :)

    RépondreSupprimer